Par l’intitulé « procédés voie humide », le CITRA entend regrouper la large famille des procédés électrolytiques et chimiques par application de liquides conducteurs. En effet, il convient de distinguer les « dépôts métalliques » qui peuvent nécessiter ou non un courant d’électrolyse pour apporter un ou plusieurs revêtements différents du substrat, des phénomènes de « conversions » chimiques ou électrolytiques, où la composition de la pièce a une influence directe sur la composition de la couche formée.

Développement sur mesure

Chacun de ces modes peut être aisément mis en œuvre et adapté à la demande sur les 25 cuves de l’installation pilote du CITRA, sur une échelle comprise entre 50 et 250L de bain.

Avec la flexibilité de la chaine, toute autre demande de développement peut être considérée, soit sous la forme de formulations adaptées, soit sous la forme de montage de solutions commerciales à tester sur éprouvettes et prototypes.

Dépôts métalliques

Technique utilisée pour réaliser des revêtements métalliques (Ni, Zn, Cu, Co, Cr, …), alliages (NiP, NiW, Zn-Ni, Cu-Sn-Zn…) et composites métalliques à charge céramique (Ni-SiC, …). Les épaisseurs de ces dépôts varient généralement entre 2 et 100µm, sur des géométries souvent complexes. Couvrant de larges domaines industriels, les applications sont très variées et souvent sur mesure (dureté, usure, anti-corrosion).

Le CITRA propose une large palette de revêtements et traitements (liste non exhaustive) :

  • Cuivrage sur tous matériaux
  • Composite micro/nanométrique base Nickel
  • Autres composites Matrice/particule
  • Formulations adaptées (NiW, métaux précieux)


Traitements de conversion

Principalement dédiée aux alliages légers (Al, Ti, Mg), l’anodisation est l’appellation commune des conversions électrolytiques. Afin d’apporter des propriétés d’isolation électrique, de frottement, de résistance bactérienne ou faciliter l’adhérence des colles et vernis, ces procédés font appel à des formulations avec des additifs de plus en plus techniques, pour de nouvelles fonctionnalités.

Le CITRA propose une large palette de revêtements et traitements (liste non exhaustive) :

  • Anodisation dure colorée
  • Anodisation épaisse colorée
  • Anodisation titane
  • Formulation d’anodisation (OAS, TSA, OAD, OAC, …)
Procédés Dépôt Conversion
Gamme de température (°C) 20 à 90 -5 à 40
Densité de courant (A/dm²) 0,1 à 30 0,1 à 3
Epaisseur (µm) 1 à 200 0,1 à 120
Homogénéité du revêtement +/- 20% +/- 5%
Vitesse de dépôt (µm/h) 10 à 100  15 à 50

Revêtements métalliques

Le dépôt chimique le plus connu reste le nickel chimique. Procurant de bonnes propriétés d’anticorrosion (500h BS) et une dureté importante (900Hv), il permet surtout une régularité d’épaisseur, avec une vitesse de dépôt de l’ordre de 20µm/h.

Le CITRA propose une large palette de revêtements et traitements (liste non exhaustive) :

  • Nickel et cuivrage chimique
  • Nickel de Wood


Traitements chimiques de conversion

Généralement appliquées pour des préparations avant peinture, les conversions chimiques de type chromatation ou phosphatation permettent d’oxyder superficiellement les surfaces sous la forme de couches de combinaison complexes, mais d’épaisseur limitée.

Le CITRA propose une large palette de revêtements et traitements (liste non exhaustive) :

  • Chromatation
  • Phosphatation
  • Zincate sans cyanure
Procédés Dépôt (NiP) Conversion
Gamme de température (°C) 88 Ambiante
Densité de courant (A/dm²)
Epaisseur (µm) 1 à 20 0,1 à 2
Homogénéité du revêtement +/- 5% +/- 5%
Vitesse de dépôt (µm/h) 10 à 25 Moins de 1µm/min