Le terme « projection thermique » désigne une famille de procédés par lesquels des matières solides sont décomposées en fines particules à l’état liquide ou plastique dans un flux gazeux pour former un revêtement par empilement sur un substrat. Cette famille peut elle-même être divisée en deux catégories, d’une part les procédés à « basse vitesse », moins coûteux mais limités à la projection de matériaux à bas point de fusion (métaux, émaux), et d’autre part les procédés à « haute vitesse » qui permettent de réaliser des revêtements denses de matériaux à point de fusion élevé tels que les céramiques (oxydes et carbures).

Des prestations de projection thermique sur-mesure

Fort de ses outils industriels, le CITRA dispose d’une offre variée dans son activité de projection thermique. Avec ses 2 cabines de projection, il est ainsi en capacité de proposer 4 procédés de projection thermique (voir ci-dessous), dotée chacune d’un ensemble bras robotisé/table tournante automatisé et de son propre distributeur de poudre. Ces systèmes de projection sont en mesure d’être adaptés au cas par cas aux besoins de développement de nouveaux procédés, produits ou revêtements sur des applications de tout type, pour traiter des surfaces d’environ 1000x2000mm.

Offre de service

Dans le cadre de ses activités, le CITRA a été amené à développer des procédés sur l’ensemble de sa gamme de moyens.

Projection flamme hypersonique (HVOF)

Projection flamme hypersonique (HVOF)

Technique utilisée pour réaliser des revêtements de type carbures (WC/Co, Cr3C2) et alliages (Ni, Co, Inconel…). Les dépôts réalisés à des taux horaires importants (jusqu’à 9kg/h) et d’excellente qualité font que ce procédé est très utilisé en aéronautique (revêtement résistant à l’abrasion WC-12Co).


Caractéristiques techniques générales

Source de chaleur Oxygène/ kérosène
Température de flamme (°C) 3 000
Vitesse des particules (m/s) 700
Taux de porosité (%) 0,3 à 2
Forces d’adhérence (MPa) 50 – 80
Rugosité 3 < Ra< 10
Epaisseur (mm) 0,1 à 10
Exemples d’application Dépôts métalliques (cuivre, inox, etc.) et cermets (carbure de tungstène avec cobalt et/ou chrome) DIAMALLOY, METCO, WOKA
Projection plasma atmosphérique (APS)

Projection plasma atmosphérique (APS)

Ce type de procédé présente un compromis chaleur/ vitesse très performant qui autorise la réalisation de revêtements à des taux de déposition intéressants (de 1 à 5kg/h). Les domaines d’application sont vastes (usure, corrosion, oxydation, barrières thermiques, frottement) et les matériaux déposés variés (métaux, alliages, céramiques, carbures, cermets).


Caractéristiques techniques générales

Source de chaleur Plasma Ar + H2, Plasma Ar + He
Température de flamme (°C) 12 000
Vitesse des particules (m/s) 250
Taux de porosité (%) 1 à 10
Forces d’adhérence (MPa) 30 – 70
Rugosité 5 < Ra< 10
Epaisseur (mm) 0,1 à 5
Exemples d’application Dépôts céramiques (alumine, zircone, etc.) et métalliques (inox, cuivre, nickel, alliages divers). METCO 41C, MEDIPURE
Projection par arc-fil

Projection par arc-fil

Généralement utilisé pour des applications nécessitant de grosses quantités de matériau déposé (5 à 30kg/h) pour des applications telles que le rechargement de pièces usées, les matériaux couramment concernés sont le zinc, l’aluminium, le cuivre, le molybdène et les alliages d’acier. Avec des fils fourrés les revêtements de carbures ou de polymères sont envisageables à des coûts plus faibles qu’en plasma, en particulier sur des substrats sensibles à la température.


Caractéristiques techniques générales

Source de chaleur Arc-électrique
Température de flamme (°C) 6 000
Vitesse des particules (m/s) 150
Taux de porosité (%) 8 à 15
Forces d’adhérence (MPa) 40
Rugosité Ra > 10
Epaisseur (mm) 0,2 à 10
Exemples d’application Dépôts métalliques (laiton, inox, cuivre, zinc, aluminium, etc.). TAFA
Projection flamme-poudre

Projection flamme-poudre

Premier procédé de projection thermique développé au début du XXe siècle pour la réalisation de revêtements anticorrosion en zinc, il est simple à mettre en œuvre et peu onéreux. Les matériaux les plus utilisés sont les alliages autofusibles mais la projection d’aciers, de polymères ou de certaines céramiques est possible. Le programme SURFACILIM et les produits de la gamme KERAVIVA avec IMERYS ont notamment été développés.


Caractéristiques techniques générales

Source de chaleur Oxygène/ acétylène
Température de flamme (°C) 3 000
Vitesse des particules (m/s) 40
Taux de porosité (%) 10 à 20
Forces d’adhérence (MPa) 20 – 40
Rugosité Ra > 10
Epaisseur (mm) 0,2 à 0,5
Exemples d’application Dépôts céramiques (alumine, émaux IMERYS, SAINT GOBAIN)